Des championnats de surf dans le pays basque…

C’était donc dans ces contrées lointaines que certains surfeurs du COSC avaient rendez-vous avec d’importantes compétitions ce week end de la Pentecote 2012. Coachés par Nath et sous le regard bienveillant du président Laurent L., les objectifs de chacun variaient sensiblement : participer à une compet national avec les meilleurs surfeurs français pour les jeunes surclassés et une place aux championnats de France pour Heremoana.

Alejandro, à Biarritz est allé se frotter aux anciens (mais encore vigoureux) lors des championnats de France Master tandis que Maéva, Jérémy, Jérémie et Heremoana honoraient leurs qualifications aux championnats d’aquitaine open.

Quelle joie de quitter notre gironde pluvieuse et ventée (après un départ difficile quand même…mais je passerai sur les détails) pour se retrouver sous le soleil d’Anglet à 8h21 très précisément (je vous laisse imaginer l’heure de réveil!) et devant un spot plat comme un lac en raison de la marée haute… Sans doute l’organisation n’avait elle pas penser à ce détail qui nous fit attendre quelques heures dans ce cadre enchanteur. Car il faut bien avouer que ce lieu est tout à fait propice à l’organisation de ce genre d’évènement : une promenade permettant aux badaux de voir les surfeurs virevolter dans les flots, promenade équipée d’un parapet pour poser son derrière des heures entières, des douches, un kiosque pour les juges, de la pelouse pour le footchball, et des sandwicheries en veux tu en voilà!

Finalement c’est nos longboardeurs de choc qui ouvrent le bal après que la marée descendante nous offre enfin quelques vagues…
Jérémy Souque manque de manoeuvres “shortboard” dans son surf pour rivaliser avec ses glorieux adversaires et termine 3ème.  Jérémie Barsoulet , moins longboardeur que son compère, ne peut pas faire grand chose non plus face à des surfeurs expérimentés et spécialistes de la discipline…Bravo tout de même et merci de votre participation.

C’est au tour de Maéva de participer à son premier tour, dans des vagues toujours poussives et très techniques à surfer, elle fait 3 ème de sa série et sauve l’honneur. Plus jeune et moins expérimentée, c’est chose logique mais le travail aux entraînements commence  à porter ses fruits et le niveau s’élève ! Continue Maéva !

Chez les garçons en shortboard, la marée est basse, les vagues toujours pas évidentes à négocier et le niveau très épicé ! En 1ère série du 1er tour, Heremoana prend rapidement la tête de la série pour ne plus la lacher ensuite grâce à un surf puissant et fluide. Le ton est donné…mais il faudra attendre le lendemain midi pour lancer la première série du second tour.

Pendant ce temps à Biarritz, Alejandro passe le premier tour avec brio avant de tomber face aux vieux loups de mer basques et landais en quart de finale ! Bravo à lui!

Après une soirée sympathique, composée d’un petit surf entre amis à La Grande et d’un resto au vieux port de pêche, c’est à l’hotel B&B (merci Laurent) que nous reposâmes enfin nos corps meurtris par le soleil brûlant du pays basque…

Le dimanche matin, un petit déjeuner pantagruélique nous attendait en bas de l’hotel et nous permit de repartir du bon pied pour une journée de compétition (et de free surf et de supporting pour les jeunes).

Dès la première série de la journée, Margaux Laforêt, carcanaise et fier de l’être, empoche le titre de championne d’Aquitaine de Longboard ! YIPA !

Ensuite Here rentre en piste pour le second tour des hommes face à son poto Tereva David…”pas de pitié” est son principe et une fois de plus Heremoana démontre sa maîtrise et mène la série de bout en bout. Un surf technique, un placement intelligent et hop c’est gagné!

Relativement peu de temps après, voici venu le temps des tiers de finale (si, si, ça existe !) pour un place en demi… des vagues bien plates au menu et seules quelques unes offrant du potentiel, mais il en faut plus pour déstabiliser notre tahitien bondissant qui fait une première place de plus!

En demie Here élève encore son niveau et sort son répertoire de manoeuvres aériennes pliant la série avec un 8 et un 7 en moins de 5 minutes ! Royal !

Quand sonne l’heure de la finale, la pression monte d’un cran avec un statut de favori pour Here au vu des tours précédents. Les surfeurs se livrent une bataille acharnée à coup de rollers surpuissants, de carves et de airs dans le shorebreak. Une houle grossissante et un vent léger font le reste du spectacle…
Malgré la vague de la compet notée 9 points pour Heremoana, il termine à la seconde place à cause d’une autre excellente vague surfée par le vainqueur de l’épreuve David Leboulch.